Ville de Charlemagne

Animaux

Chats errants  Documents et références

La surpopulation des chats est une problématique qui touche désormais une grande majorité des villes québécoises. La Ville de Charlemagne n’échappe pas à cette réalité.

Chats errants

Faites partie de la solution!

Afin de nous aider dans cette démarche, nous sollicitons la collaboration de la population. Tout ce dont nous avons besoin, c’est votre autorisation à placer une cage-trappe sur vote terrain privé. Il n’y a aucun frais pour vous. Le Carrefour canin effectuera des tournées quotidiennes afin de recueillir les chats capturés et d’amorcer le programme avec eux.

Les citoyens qui souhaitent prendre part à la démarche, peuvent contacter le carrefour Canin au par courriel, à l’adresse suivante :

450-752-2646
1-844-752-2646
info@carrefourcanin.com

LA SURPOPULATION DES CHATS

La situation ou la problématique

Les constats et enjeux qui en découlent sont nombreux :

  • Population croissante de chats sauvages et errants qui s’établissent en différentes colonies,
  • Divergence de l’opinion publique quant aux bonnes actions à poser dans la situation, ce qui a comme effet de générer des conflits au sein de la population.
     

La situation est un problème à plusieurs niveaux :

  • Les chats sauvages ou errants peuvent être porteur de maladies transmissibles aux humains,
  • L’envahissement de certains quartiers (terrains privés et publics) par les nombreuses colonies génèrent des nuisances importances :
    • Bruits dû aux chaleurs et combats,
    • Marquage urinaire,
    • Accumulation d’excréments,
    • Carcasse de chats morts sur les terrains privés et publics,
    • Dégradation d’équipements publics et privés.
  • La vitesse de reproduction des chats est phénoménale. À titre d’exemple, 1 couple peut à lui seul générer la naissance de 20 736 chats en 4 ans seulement. (Voir section Le saviezvous?)

Différents types de chats

Les chats qui se trouvent en liberté dans les rues ne sont pas tous les mêmes et leurs caractères diffèrent.

  • Chat sauvage
    Il s’agit de chats qui sont nés dans la nature et n'ont que très peu ou pas de contact direct avec les humains. Ils se caractérisent par un comportement craintif. Ils s'enfuient à l’approche de l’humain et attaquent lorsqu’ils sont acculés.
     
  • Chat errants
    Ce sont des chats qui ont d'abord été des animaux de compagnie pour ensuite être abandonné. Les chats errants peuvent devenir craintifs. Ils devraient être approchés plus ou moins de la même façon qu’un chat sauvage.
     
  • Chats domestiques
    Il s’agit de chats qui sont toujours domestiqués mais qui sont libres de sortir de leur lieu habitation. Habitués au contact humain, ils sont généralement moins méfiants.

LA RÈGLEMENTATION MUNICIPALE

En tout temps, vous pouvez consulter le règlement municipal relatif aux chiens, chats et animaux domestiques.

Règlement numéro 08-336-06 et ses amendements: chiens, chats et animaux domestiques

Voici tout de même quelques informations issues du règlement :

Nombre de chiens et/ou de chats autorisés (CHAPITRE III)

  • Un maximum de deux (2) chats est autorisé pour une unité d’habitation
  • Lors de la mise basse d’une chatte, les chatons peuvent être gardés par l’occupant pendant une période n’excèdent pas trois (3) mois à compter de leur naissance.
     

Interdictions (CHAPITRE V)

En aucun temps, un propriétaire ne peut :

  • Laisser un animal domestique causer des dommages à la propriété privée et publique;
  • Laisser un animal domestique miauler et crier de façon à troubler la paix publique ou la quiétude du voisinage;
  • Omettre d’enlever et nettoyer immédiatement par quelques moyens que ce soit, toutes les matières fécales déposées par son animal domestique dans un endroit public ou sur une propriété privée;
  • Laisser un animal domestique sans eau ou nourriture en quantité suffisante;
  • Faire souffrir un animal domestique par tout moyen ou ne pas lui procurer les soins requis;
     

Animaux errants (CHAPITRE V)

  • Il est interdit par toute personne de donner quelque nourriture que ce soit aux pigeons, écureuils ou tout autre animal errant (dont les chats) de façon à nuire à la santé, à la sécurité ou au confort d’une ou de plusieurs personnes du voisinage.
     

Animaux atteints de maladies contagieuses (CHAPITRE VIII)

  • Un gardien, sachant que son animal est atteint d’une maladie contagieuse, commet une infraction au présent règlement, s’il ne prend pas tous les moyens nécessaires pour faire soigner son animal ou pour le soumettre à l’euthanasie.
     

Animal sauvage (CHAPITRE IX)

  • Il est strictement interdit de garder un ou des animaux sauvages.

LES SAVIEZ-VOUS?

La vitesse et l’ampleur de la prolifération

L’impressionnante prolifération des chats

  • La gestation des chattes est de 52 à 65 jours.
  • Arrivée à maturité sexuelle, une chatte peut avoir 3 portées de 12 chatons dans une année
  • Voici la suite en image!

 

Il ne faut donc pas s’étonner que sans la stérilisation, la prolifération représente un problème important.

La cruauté animale et le code québécois

La violence envers les animaux représente un enjeu social important touchant les animaux, les familles et les collectivités. Ainsi, la cruauté animale, qui comprend les différents type d’abus physiques et émotionnelles, est une infraction au Code criminel que ce soit au Québec ou au Canada.

En effet, en vertu de l'article 445 du Code criminel, commet une infraction, selon le cas :

  • volontairement cause ou, s’il en est le propriétaire, volontairement permet que soit causée à un animal ou un oiseau une douleur, souffrance ou blessure, sans nécessité;
  • volontairement, sans excuse raisonnable, administre une drogue ou substance empoisonnée ou nocive à un animal ou oiseau domestique ou à un animal ou oiseau sauvage en captivité ou, étant le propriétaire d’un tel animal ou oiseau, volontairement permet qu’une drogue ou substance empoisonnée ou nocive lui soit administrée;

Sensibiliser aux maladies transmissibles aux humains

QU’EST-CE QU’UNE MALADIE DU CHAT TRANSMISSIBLE À L'HOMME ?
Les maladies du chat transmissibles à l’homme sont également appelées zoonoses et se transmettent de différentes façons. Elles concernent tous les animaux, et donc également nos animaux domestiques.

Les maladies du chat transmissibles par les griffes

Bactérie Bartonella henselae

  • Personnes à risque :
    • Moins de 20 ans
    • Immunodéficients
  • Symptômes :
    Une à trois semaines après la morsure ou la griffure, les premiers symptômes (rougeur, ganglions ou pustule) apparaissent autour de la zone blessée. Cette maladie guérit spontanément dans la majorité des cas.
     

Pasteurellose

  • Personnes à risque :
    • Nourissons
    • Immunodéficients
  • Infection plus rare, elle est occasionnée par le bacille Pasteurella multocida et se manifeste par une douleur au niveau de la plaie, dans les heures qui suivent la griffure. Peuvent s'ensuivre des symptômes infectieux tels qu'une fièvre, un suintement au niveau de la plaie ou un œdème. Pour traiter la pasteurellose, il faut des antibiotiques prescrits par le médecin.
     

Maladie du chat transmissible par le contact cutané
(direct ou indirect donc poils ou vêtements)

Teigne (mycose causée par des champignons dermatophytes)

  • Personnes à risque :
    • Toutes
  • Symptômes :
    Il existe trois formes de teignes : la teigne tondante forme des plaques sans poils, sans rougeurs ni boursoufflures, la teigne suppurée fabrique des zones larges, arrondies, gonflées et rouges au niveau des cheveux ou de la barbe, la teigne favique se manifeste par des petites croûtes jaunâtres. C'est l'application de crèmes et/ou la prise de médicaments antifongiques pendant un mois et demi à deux mois qui permettent de traiter les différentes formes de teignes.
     

Les maladies du chat transmissibles par les excréments

Toxoplasmose et l'échinococcose

  • Personnes à risque :
    • Femmes enceintes
    • Systèmes immunitaires affaiblies ou défaillant
  • Symptômes Toxoplasmose:
    Bien qu’elle soit généralement bénigne et sans incidence particulière (sauf pour les personnes à risque) cette maladie est due au parasite Toxoplasma gondii et s'attrape au contact d'excréments contaminés, mais aussi par l'ingestion d'eau infectée ou d'aliments non nettoyés. Si les personnes atteintes de la toxoplasmose guérissent habituellement d'elles-mêmes, les femmes enceintes doivent être traitées avec des médicaments antiparasitaires, car la toxoplasmose présente de réels dangers pour le développement du fœtus.
  • Symptômes échinococcose :
    Maladie parasitaire causée die parasitaire causée par des vers qui se développent dans l'intestin du chat. Si les chats n’en souffrent pas, l'homme peut quant à lui avoir des conséquences graves. Après une période d'incubation pouvant aller de quelques mois à quelques années, l'échinococcose s'attaque au foie et aux poumons et peut être mortelle. Pour se prémunir de cette maladie, la solution est de traiter son chat avec un vermifuge.

LA SOLUTION

Nourrir ou ne pas nourrir les chats, là est réellement la question? Et s’il y avait d’autres possibilités.

Nourrir les chats sauvages ou errants témoigne de bienveillance. Toutefois, ce geste, aussi gentil soit-il, aggrave le problème de la prolifération et favorise l’établissement des colonies.

Qu’ils s’agissent des travailleurs des refuges, des associations de protection des animaux ou encore des vétérinaires, ces experts sont d’accord. Il existe une solution qui permet de ne pas atteindre à la vie animale tout en contrôlant les naissances et les nuisances, soit la stérilisation des chats sauvages et errants.

Le programme CSRC

Afin d’améliorer la situation inhérente au croissement rapide de la population féline, la Ville de Charlemagne met sur pied un programme de gestion de la prolifération.

Pour réussir cette opération, nous sollicitons la collaboration des citoyennes et citoyens.

Parce qu’avoir des Chats Stérilisés dans la communauté, c’est un choix Responsable et Consciencieux pour tous.

  • CAPTURER
  • STÉRILISER
  • RELÂCHER
  • CONTRÔLER
     

Les objectifs du programme

Grâce à la stérilisation des chats sauvages et errants, nous souhaitons :

  • Améliorer la santé et donc qualité de vie des chats,
  • Limiter la transmission de maladies auprès des humains
  • Harmoniser les relations entre les citoyens et les chats
  • Avec le temps, cibler, normaliser et maintenir la taille des colonies
  • Conserver les statistiques, provenance des animaux, compter, recompter, standardiser.
     

Le programmes en 4 étapes

1. CAPTURER

Les chats doivent être capturés dans des cages-trappes. Elles constituent la façon la plus sécuritaire de capturer des chats sauvages, puisqu’elles n’impliquent pas d’interactions physiques, qui sont souvent stressantes et dangereuses pour les animaux.

Les cages-trappes sont fournis par le Carrefour Canin et déposées sur les terrains privés dont les propriétaires auront donné leur consentement. Le Carrefour canin fournira également les conserves de nourriture servant à attirer, nourrir et donc attirer les chats. Des tournées quotidiennes auront lieu pour récupérer les chats capturés.

2. STÉRILISER

La chirurgie liée à la stérilisation, bien qu’elle soit plus longue pour les femelles, est considérée comme une chirurgie mineure et engendrent peu de complications. À l’inverse, la non-stérilisation peut avoir plus de conséquences, que ce soit pour les femelles, les mâles et les humains.

Femelle

  • Risque de santé
    Les chattes qui ne sont pas stérilisés sont plus susceptibles de souffrir de pyomètre (infection de l'utérus) plus tard dans la vie ainsi qu’à avoir des tumeurs mammaires. Les chattes atteintes de maladies infectieuses peuvent les transmettre à leurs chatons.
  • Le contrôle de la population
    La stérilisation élimine les comportements indésirables reliés aux chaleurs tels que les miaulements excessifs et les fugues. Les chattes peuvent avoir jusqu'à trois portées par année desquelles peuvent naître 12 chatons pour chacune.
  • Contrôle des nuisances
    Les chattes non stérilisées auront des miaulements excessifs et feront plus de fugues en période de chaleur. La stérilisation diminue aussi la quantité de de bagarres des prétendants qui auraient pu être attirés par les miaulements excessifs.
     

Mâle

  • Risque de santé
    Les mâles qui se battent entre eux sont davantage susceptibles de propager des maladies importantes telles que la FIV et FeLV à d'autres chats. Ils sont également susceptibles de souffrir de blessures de leurs combats avec des abcès par exemple. Parce qu'ils errent sur une grande superficie, ils sont également plus à risque d’être victime d'accidents de la circulation routière.
  • Raison comportementale
    Pour les mâles stérilisés, on observe une diminution des bagarres, de la territorialité, des fugues et du marquage urinaire. Des plaies multiples, abcès ou virus (leucémie et immunodéficience féline, etc.) peuvent découler de leurs escapades nocturnes et ainsi rendre votre chat très malade et parfois même mener à son décès.
  • Contrôle des nuisances
    Les chats non stérilisés se promènent sur une grande zone géographique qu’ils marquent de leur urine. Ils sont plus susceptibles de se battre ce qui, par conséquent, devient une nuisance sonore.
     

En somme, la stérilisation des chats permet de:

  • Prévenir le fléau de la surpopulation et les gestations non désirées.
  • Limiter les abandons menant à des euthanasies non justifiées.
  • Limiter le nombre d’animaux errants en mauvaises conditions.
  • Diminuer le nombre de nuisances et de comportements indésirables.
     

3. RELÂCHER

Une fois la stérilisation terminée, chaque chat sera évalué et traité selon ce qui lui est le plus favorable.

  • Les chats qui ne sont pas agressifs et qui peuvent être domestiqués seront mis en adoption.
  • Les chattes gestantes, et plus tard ses chatons, seront gardés au refuge jusqu’à deux mois après la mise bas. Les chatons iront par la suite en adoption.
  • Les chats sauvages en santé seront remis en liberté.
     

4. CONTRÔLER

S’il faut prévoir une opération massive en début de programme, il sera par la suite question de rester consciencieux et de continuer l’observation de la population féline. Le programme restera en place à l’année afin de favoriser le maintien d’une population saine, tant en termes de santé, nombre et de relation avec les humains.

Partagez 

Abonnez-vous à notre infolettre

Suivez-nous

Bulletin municipal

Nous joindre

 

Ville de Charlemagne 2021 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Internet - iClic.com