Ville de Charlemagne

Bannissement des sacs de plastique et de compost.

Collectes  Écoparc  Conseils pratiques  bannissement des sacs de plastique et de compost

Interdiction des sacs en plastique compostable dans les bacs bruns

Ayant récemment renouvelé le contrat de gestion des matières résiduelles sur le territoire, la MRC de L’Assomption et ses municipalités ont profité de l’occasion pour adopter une nouvelle mesure et ainsi se conformer à la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE). Ainsi, à l’instar de plusieurs autres municipalités québécoises, il est désormais interdit de déposer des sacs en plastique compostable dans les bacs bruns servant à disposer des matières organiques.

Pourquoi les sacs en plastique compostable sont-ils désormais interdits dans les bacs bruns?

Pour des raisons environnementales, les municipalités de la MRC de L’Assomption interdisent les sacs en plastique compostable sur leur territoire.

Contrairement à la croyance populaire, les sacs en plastique compostable prennent beaucoup de temps à se décomposer et ne sont pas adaptés aux plateformes de compostage.

Les matières organiques qui arrivent au site doivent passer par un processus mécanique complet visant à briser les fibres des sacs, libérer la matière et tamiser cette dernière afin d’en extraire les contaminants restants. Malheureusement, lorsque les sacs en plastique compostable se confondent avec les sacs en plastique conventionnel, ils se retrouvent parmi les rejets et sont dirigés vers le site d’enfouissement. Ils deviennent des déchets qui compliquent le processus de traitement et de valorisation de la matière organique.

Qu’en est-il ailleurs au Québec?

Le Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec a statué que les plateformes de compostage ayant obtenu leur certificat d’autorisation à partir de 2008 ne peuvent plus recevoir les sacs en plastique compostable. La raison est que tout sac en plastique compostable, même certifié par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) ou autre certification, est considéré au même titre que les sacs de plastique de polyéthylène traditionnel car il est tout aussi susceptible d’engendrer des conditions anaérobiques et ainsi, émettre des gaz à effet de serre et des nuisances, telles que des mauvaises odeurs. 

Ainsi, la majorité des autres villes du Québec, telles que Terrebonne, Mascouche, Blainville, Rosemère, Mirabel, Sainte-Thérèse, Saint-Jérôme, Boisbriand, Lorraine, Trois-Rivières et Laval, refusent ces sacs.

Cette interdiction sera effective à partir de quand?

Afin d’écouler leurs sacs en plastique compostable, les citoyens sur le territoire de la MRC de L’Assomption bénéficient d’une période de transition jusqu’au 1er juin 2022. Après cette date, les sacs en plastique compostable ne seront plus acceptés dans les bacs bruns.

Quels sont les sacs refusés dans les bacs bruns?

  • Les sacs interdits dans les bacs bruns sont :
  • Sacs en plastique compostable;
  • Sacs biodégradables;
  • Sacs oxodégradables;
  • Sacs oxo-fragmentables;
  • Sacs en plastique conventionnel.

Quelles sont les alternatives aux sacs en plastique compostable dans les bacs bruns?

Les solutions alternatives sont :

  • Mettre les matières en vrac dans le bac de comptoir et dans le bac brun (le bac de comptoir fourni par la Ville va au lave-vaisselle);
  • Utiliser des sacs de papier;
  • Réutiliser des sacs en papier d’emballages vides de sucre, farine, popcorn etc.; Emballer les résidus alimentaires avec des vieux journaux ou circulaires;
  • Mettre une feuille de papier journal dans le fond de votre bac de comptoir;
  • Confectionner une doublure avec du papier journal pour le bac de comptoir;
  • Mettre au congélateur les résidus alimentaires tels que les os, le gras ou la viande, (si l’espace le permet en attendant le jour de la collecte).
  • Les solutions alternatives au sac en plastique compostable facilitent le processus de compostage, diminuent les coûts opérationnels et réduisent la quantité de matières envoyées à l’enfouissement! C’est donc un choix écologique et économique!

Bien composter : à chacun son style!

Il y a plusieurs façons d’utiliser adéquatement le bac de comptoir pour trier ses matières organiques et participer à l'effort collectif de réduction des déchets. L’option qui vous conviendra le mieux est celle qui s’intègre aisément à votre mode de vie, respecte votre budget et correspond à vos priorités.

Voici 6 options de remplacement pour les sacs en plastique compostable.

Origami ou papillotte

Plier du papier journal ou des circulaires pour confectionner une doublure qui sera placée à l’intérieur du bac de comptoir.  Voir le vidéo de la Ville de Repentigny :

https://repentigny.ca/services/citoyens/environnement-developpement-durable/sensibilisation 

Sac en papier

Utiliser les sacs en papier vendus dans les pharmacies, les supermarchés, les quincailleries et les magasins à grande surface. Ces derniers sont spécialement conçus pour les bacs de comptoir.

Vrac

Déposer les résidus alimentaires directement dans le bac de comptoir.

Réutilisation

Utiliser des emballages de la vie courante, composés de fibres (papier et carton) comme réceptacle (sac de farine, sac en papier de la pharmacie, etc.).

Fond absorbant

Placer du papier journal, des circulaires ou du carton dans le fond du bac de comptoir.

Congélateur

Mettre les résidus alimentaires au congélateur jusqu’au jour de la collecte.

 

Bannissement des sacs de plastique

Les Villes de la MRC de L’Assomption, soit Repentigny, L’Assomption, Charlemagne, L’Épiphanie et Saint-Sulpice, ont adopté un règlement qui interdit la distribution de sacs de plastique à usage unique sur leur territoire.

Un geste concret en faveur d’une ville plus durable!

Pourquoi bannir les sacs de plastique à usage unique?

  • Pour encourager la réduction à la source et diminuer le gaspillage des ressources.
  • Pour réduire l’impact du plastique dans l’environnement.
  • Pour favoriser l’adoption de comportements écoresponsables, notamment l’utilisation de sacs réutilisables.

À quel moment le règlement entrera-t-il en vigueur?

Le bannissement des sacs de plastique à usage unique entrera en vigueur simultanément dans toutes les villes de la MRC le 14 juin 2021.

Quels types de sacs seront interdits/permis?

Seront interdits

Tous les sacs de plastique à usage unique distribués dans les commerces de détail (ex. épiceries, pharmacies, centres commerciaux, quincailleries, etc.) et les établissements de restauration, à titre onéreux ou gratuitement, pour l’emballage des marchandises lors du passage à la caisse.

Cela inclut tous les types de plastique : conventionnel, oxodégradable, oxofragmentable, biodégradable ou compostable.

Seront permis

  • Sacs réutilisables
  • Sacs en papier
  • Sacs d’emballage en plastique utilisés à des fins d’hygiène pour les denrées alimentaires en vrac (fruits, légumes, noix, friandises, farine et produits de grains, viande, poisson, etc.)
  • Produits déjà emballés par un processus industriel
  • Housses de plastique pour vêtements distribuées par un commerce offrant le service de nettoyage à sec
  • Sacs en plastique contenant du matériel publicitaire dans le cadre d’une distribution porte-à-porte

 

Pourquoi ne pas accepter les sacs de plastique très épais comme d’autres villes?

Les Villes de la MRC de L’Assomption choisissent d’aller encore plus loin dans l’objectif de réduire le plastique éliminé en bannissant l’ensemble des sacs de plastique à usage unique, peu importe leur épaisseur.

En effet, bien qu’ils soient plus épais, ces sacs sont rarement utilisés plusieurs fois, mais leur production entraîne une consommation énergétique et de plastique plus importante que celle d’un sac traditionnel à usage unique.

Pour le citoyen

Plusieurs critères peuvent être considérés afin de faire un choix éclairé. Il difficile de trouver un sac répondant à tous les critères, mais s’il en respecte quelques-uns, il s’agit alors d’un bon choix.

  • Durable (réutilisation garantie et de longue durée)
  • Résistant (solide)
  • Lavable
  • Recyclable
  • Fabriqué de manière responsable (ex. locale, équitable, peu énergivore)
  • Le meilleur des choix demeure toutefois le sac que vous possédez déjà!

Pour le commerçant

On entend par « sac réutilisable » un sac qu’on se procure et qu’on conserve dans le but de faire ses courses et qui est suffisamment solide pour être utilisé plusieurs fois. Il doit avoir été conçu pour être réutilisé.

Voici quelques critères à considérer dans le choix d'un sac réutilisable à offrir à sa clientèle :

  • Durable (réutilisation garantie et de longue durée)
  • Résistant (solide)
  • Lavable
  • Recyclable
  • Fabriqué de manière responsable (ex. locale, équitable, peu énergivore)

Quelques exemples de sacs autorisés, à titre indicatif :

  • Sacs de plastique tissés
  • Sacs non-tissés
  • Sacs en tissus
  • Sacs en mailles

 

Est-ce que les commerçants sont obligés de se conformer?

Oui.

Le règlement sur le bannissement des sacs de plastique à usage unique prévoira des amendes pour les contrevenants. Toutefois, le principe guidant cette réglementation demeure la collaboration de tous, et ce, dans l’atteinte d’un objectif de société!

Comment faire ma part comme citoyen?

Dès maintenant, les citoyens sont invités à utiliser des sacs réutilisables dans tous les types de commerces qu’ils fréquentent.

Pour répondre aux achats spontanés, assurez-vous de toujours en avoir un à porter de main. D’ailleurs, certains sacs réutilisables très compacts s’insèrent facilement dans un sac à main, un sac d’école, un sac d’ordinateur, la poche d’un manteau, etc. Sinon, pensez à toujours conserver des sacs réutilisables dans la voiture.

Comment faire ma part comme commerçant?

Les commerçants sont des acteurs importants dans la réussite de ce virage écoresponsable et leur approche vis-à-vis de leur clientèle peut faire une grande différence.

Les commerçants concernés devront apporter les changements requis à leurs opérations quotidiennes afin d’éliminer la distribution de sacs de plastique à usage unique. Ils sont également invités à :

  • Encourager leur clientèle à apporter ses sacs réutilisables, en utilisant la trousse d’outils préparée à leur intention : 
  • Aide-memoire-8,5x11po
  • Guide complet pour les commerçants
  • Carton tente
  • Affiche Fier de soutenir l'initiative
  • Visuel pour les médias sociaux Ici on s'en passe
  • Visuel pour médias sociaux Ici et dans tous les commerces
  • Visuel pour médias sociaux Fier de faire partie du mouvement
  • Informer et sensibiliser leurs employés sur le bannissement à l’aide de la foire aux questions.
  • Réutiliser les boites recueillies dans le cadre des opérations d’approvisionnement du commerce afin de les offrir à leur clientèle qui aurait oublié ses sacs.
  • Vendre des sacs réutilisables conformes (voir la question ci-dessous).
  • Si vraiment nécessaire, offrir des sacs entièrement faits en papier, poignées incluses.

 

 

Partagez 

Abonnez-vous à notre infolettre

Suivez-nous

Bulletin municipal

Nous joindre

 

Ville de Charlemagne 2022 © Tous droits réservés / Propulsé par creaWEB4 - Création site Internet - iClic.com